Carte blanche – Val de Marne



« La compagnie Le Bel après-minuit que je dirige depuis sa création, en 2002, s’adresse d’abord au jeune public même si j’essaye toujours d’intéresser les plus grands. J’aime rassembler enfants et adultes le temps d’un spectacle. Quand je sens les enfants à l’écoute et que les adultes ne se sont pas en reste, j’ai gagné mon pari. Créer ces spectacles me permet de garder un lien précieux et joyeux avec l’enfance. Cela me motive pour cultiver l’émerveillement dans un monde qui ne se porte pas toujours très bien. »

L’Ombre de Tom – Télérama



« Une adaptation d’un album jeunesse de Zoé Galeron, qui exprime avec délicatesse et humour les troubles d’un enfant, à l’image du décor qui se crée au fur et à mesure des épisodes, notamment lors du voyage de l’ombre (à dos d’éléphant, en pleine mer, dans les fonds marins et même dans l’espace). Sur
scène, un manipulateur installe, éclaire les objets, transforme la structure modulable pour les projections d’images et d’ombres, tandis qu’un comédien interprète sans mot l’enfant. De la belle ouvrage qui ravit. »

Les Vilains Petits – Panorama


« Les Vilains Petits puise sa sève à travers la plume alerte et poétique de Catherine Verlaguet dont l’ouvrage éponyme vient de paraître. Une pièce de proximité, pluridisciplinaire et contemporaine destinée à un public familial dont on ne sort pas indemne »

« Nous avons recréé de façon réaliste l’univers de l’école, indique Bénédicte Guichardon, metteur en scène. Ce lieu d’acquisition des connaissances représente également le théâtre d’autres enjeux. Les enfants y apprennent à grandir et à s’affirmer. Et c’est en surmontant ces épreuves initiatiques qu’ils brisent leur cocon d’innocence… »

Timide – Télérama sortir


« Complices au théâtre, Catherine Verlaguet à l’écriture et Bénédicte Guichardon à la mise en scène créent des spectacles, conçus pour les petits, qui explorent des thèmes contemporains et familiers. Cette dernière, seule en scène, raconte et manipule divers objets »

Timide – Pariscope

 

« Voilà un conte initiatique, poétique et délicat écrit par Catherine Verlaguet, mis en scène et interprété par la délicieuse Bénédicte Guichardon. Cette dernière mène le jeu et la manipulation d’objets avec aisance, aidée de sa grande malle à tiroirs et d’autres procédés d’optiques. »